jeudi 8 juin 2017

Mon stage est terminé : et si c'était à refaire je le referais avec plaisir !

Christophe BENOIT,  www.tyseo.net (licence CC BY 2.0), Flick.com.jpg
Christophe BENOIT, www.tyseo.net (licence CC BY 2.0), Flick.com


Il y a trois mois de cela, pendant que je naviguais sur internet, je suis tombé sur une excellente opportunité : un stage de formation ! Il s’agissait du stage de formation de blogueurs sur le climat et l’environnement à travers la plate-forme de La Voix Des Jeunes de l’UNICEF. Voici comment s’est déroulé mon parcours :

Tout d’abord… je ne croyais pas à mon admission
Il était 19h30 dans ce petit coin perdu de Kaloum. J’étais en train de consulter tranquillement mes notifications sur les réseaux sociaux quand je suis tombé sur la nouvelle : un stage de formation LVDJ-UNICEF ! Il ne restait plus qu’un jour avant la fin du délai de soumission des candidatures. Si je voulais participer à ce stage il me fallait donc soumettre ma candidature à l’instant car mon emploi du temps ne me permettait pas de le faire le lendemain. Il me fallait donc écrire, corriger et soumettre un article dans un bref délai pour envoyer ma demande. Mais je n’avais que quinze minutes avant de me rendre à mon stage à l’hôpital. J’ai hésité un long moment, j’ai respiré un grand coup puis je me suis dit « je peux le faire ! ». Je l’ai rédigé en dix minutes puis je l’ai envoyé et... j’ai croisé les doigts !

Ensuite, la crainte de ne pas pouvoir honorer mon engagement
Ma joie était immense quand mon article a été retenu et que j’ai été sélectionné parmi des milliers d’autres candidats pour participer au stage. J’étais très content pour cette « victoire » mais en même temps j’avais un peu le trac. Je savais maintenant que j’avais une grande tâche à accomplir : honorer mon engagement.

En effet, pour pouvoir valider le stage et ainsi bénéficier d’un certificat de mérite de l’UNICEF, il me fallait écrire 12 billets de blogues. Précision : douze billets de blogue de qualité ! Et certains d’entre eux devraient être rédigés en binôme ou en groupe, une expérience tout à fait inédite chez moi. Sans compter le fait que ces billets devraient être écrits, lus, corrigés, et validés pour être publiés chaque semaine sur le site de la LVDJ-UNICEF. Il me fallait donc sortir tous « mes talents » et secouer mes neurones pour pouvoir y arriver. La voie était tracée, pas de place pour le stress !

J’ai eu d’excellents conseils !
J’ai suivi des exposés détaillés de différents experts sur les questions liés au climat et l’environnement, le blogging, les réseaux sociaux et bien d’autres sujets aussi passionnants les uns que les autres !

C’est le lieu pour moi de remercier Violaine et ma marraine, pour les conseils et les retours sur mes articles. Grâce à vous, j’ai pu améliorer mon écriture et mener à bien mon stage.

Je n’oublie pas aussi toutes les interactions fructueuses que j’ai eu avec Géorgie et Cécilia ainsi que de tous mes camarades du stage.

...Et aussi quelques soucis !
Dans ce parcours, j’ai aussi eu quelques imprévus : des soucis personnels que j’ai su « gérer » du mieux que j’ai pu. Je peux citer entre autres :

- trouver une connexion internet stable pour pouvoir suivre les vidéoconférences ;

- ma vieille machine qui ne garde plus la charge et que j’utilisais comme une télé ;

- mon portable qui m’a lâché en plein parcours...

Vous l’avez compris ce ne sont là que des soucis liés au matériel que j’utilise !

Malgré tout ces petits soucis personnels, ce fut un grand plaisir pour moi d’avoir participé à ce stage.

Et maintenant quelle est la suite ?
Je continuerai. Je vais publier d’autres articles, ici et sur mon blogue personnel. Je compte appliquer tous les conseils et les techniques que j’ai apprises dans ce stage pour lutter pour la préservation de l’environnement et du climat. J’espère un jour produire une action directe sur le terrain. Mais en attendant d’avoir les moyens matériels, je continue ma lutte sur internet !

Le stage est terminé, et si c’était à refaire ?!
Et si c’était à refaire - oh oui - je le referais toujours avec le même plaisir !

*Article paru en premier sur LVDJ-UNICEF.