dimanche 21 février 2016

La 3G+ en Guinée: vérité ou mensonge?



Nous avons tous assistés à l’arrivée, chez nos opérateurs de téléphonie, de cette fameuse technologie 3G+.
Cette technologie qui nous donnerait enfin accès à de l’internet à des débits très rapides, beaucoup plus que ceux que nous utilisions jadis.
Mais l’on a constaté avec regret que ce débit annoncé par nos opérateurs est loin de ce que l’on reçoit sur le terrain.
Car, en effet, ils font la promo d’une connexion 3G+ avec un débit de 21MB/s dans leurs différentes publicités. Mais quelle connexion !!!
Malheureusement ce débit atteint rarement les 1MB/s. En réalité, il oscille entre les 1KB/s et les 300KB/s dans la majorité des cas.
Et oui, une question me vient en esprit :
Est-ce de la 3G+ ou bien de l’EDGE déguisé que nos opérateurs nous fournissent-ils?
En tout cas les prix sont ceux de la 3G+ ;
L’affichage de l’icône aussi ;
Mais quant au débit lui… trop lent. Beaucoup trop lent.
En tout cas, rien de très claire…
Ces opérateurs nous vendent-ils autre chose en le faisant passer pour leur soit disant 3G+ ???
Où se plaindre ?
Le gouvernement ; le sait-il … ? Ou bien sa pâte a été graissée… ? (Peut-être que c’est bien le cas).
La justice… ? Existe-t-elle réellement ? Et même si c’est le cas, elle serait trop occupée à rendre à César ce qui lui appartient. Oups ^_^ … Avé-Koro !
Le parlement… non !!! Surtout pas ! Apparemment le seul terme qu’il connaisse c’est TVA… Allez le demander pourquoi ?
Donc, chères compatriotes, on encaisse et l’on se fait sucer notre argent par ces punaises. Ou bien l’on réagit en multipliant les plaintes au niveau du 111 et du 6277.
Oui, appelons-les et parlons fun avec eux ; puis que le N°1 c’est nous !!!
Parce que fun ne signifie pas dépenser inutilement dans les publicités à la télé ni d’envoyé des artistes qui de toutes les façons viendraient sans leurs collaborations.
Dites leurs que le fun c’est de donner la ‘’vraie’’ 3G+ et non leurs débits d’arnaqueurs… parce qu’ils veulent le beurre et l’argent du beurre !!!
Le N°1 c’est vraiment nous, puisque sans nous pas d’eux !

Peut-être comprendront-ils et augmenteront-ils le débit ? Cette question, ils devraient méditer la dessus.