mercredi 30 décembre 2015

Fin de l'épidémie d'Ebola en Guinée






L’OMS a annoncé, hier mardi 29 décembre, la fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée qui a frappé le pays depuis décembre 2013. Cette épidémie a fait plus de 2500 décès en deux ans pour 3800 cas dont 115 agents de santé d’où la désolation et la peur dans tout le pays durant cette période.


Place maintenant au soulagement et à l’espoir d’une suite favorable en ce sens que cette isolation qui empoissait la Guinée va enfin cesser.


Car cette annonce aura pour effet la réouverture de toutes les frontières et la normalisation des relations entre la Guinée et ses partenaires.


Partenaires qui, l’on se rappelle, avaient fui le pays par milliers craignant pour leurs vies. Ce qui est légitime je l’admets : la sécurité des travailleurs avant tout.


Mais c’est vraiment les vrais partenaires qui sont restés pour soutenir le pays.

Comme le dit un vieux dicton très célèbre : « C’est dans le besoin qu’on reconnait les vrais amis ».

C’est  le lieu pour moi de rendre un vibrant hommage à tous ces travailleurs qui se sont risqué corps et âmes pour bouter hors du pays cette maudite épidémie.

Merci à tous ces travailleurs de la Croix Rouge, de l’OMS, MSF, ainsi qu’à tous nos médecins et techniciens de santé pour leurs efforts dans cette lutte.

Il ne faut pas aussi oublier les pays qui ont apportés, de près ou de loin, leurs soutiens à la Guinée. Je pense notamment à la France (« Il faut isoler Ebola et non la Guinée »), aux Etats unis, à notre frère voisin du Mali ; etc.

C’est donc la fin de l’épidémie en Guinée mais cela ne signifie pas la garantie qu’aucun nouveaux cas ne resurgira dans le pays d’ici les jours, mois ou années à venir. Juste signaler que les mesures de lutte préventive ne devraient pas être abandonnées car comme le dit un autre célèbre dicton : « Il vaut mieux prévenir que guérir ».